www.news.admin.ch

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Plantes rapportées de voyage: les infractions aux directives phytosanitaires sont en hausse

Wädenswil/Berne, 04.07.2013 - Les vacances d'été sont là! Les souvenirs rapportés dans nos bagages nous rappellent longtemps après les beaux moments du voyage. Soyons attentifs toutefois avec les plantes exotiques: nombre d'entre elles sont soumises à un permis obligatoire, voire carrément interdites d’importation. L'objectif des autorités sanitaires suisses est d'éviter d'introduire de nouvelles maladies ou ravageurs des plantes (organismes de quarantaine), tels que les mouches des fruits, par exemple. Les chercheurs de l'inspectorat phytosanitaire d'Agroscope et le service phytosanitaire fédéral recommandent ainsi de renoncer aux plantes comme souvenirs de voyage. Malgré cela, on recense un nombre croissant d’infractions à ces directives phytosanitaires.

Le nombre d'importations illégales découvertes en 2009 et 2010 était de 50 à 60 cas. Ce chiffre atteint près de 100 en 2011 et 180 en 2012. La tendance semble se poursuivre en 2013, car plus de 100 cas ont déjà été enregistrés de janvier à juin. Les infractions découvertes concernent surtout des importations non autorisées de plantes, mais aussi de graines, de fruits, de légumes et même de fleurs coupées. Ces plantes et autres éléments végétaux provenaient de divers pays, et en particulier d'Asie.

Les mouches des fruits: de très jolis insectes aux effets dévastateurs

Les petites mouches des fruits (Tephritidae) ont des ailes joliment dessinées et sont répandues dans le monde entier. On en connaît près de 4500 espèces. Environ 290 d'entre elles vivent en Europe. Les femelles se servent de leur tarière pour déposer leurs œufs directement dans les plantes et les fruits. Une fois écloses, leurs larves s'y développent jusqu'au stade adulte. Plusieurs espèces sont susceptibles de provoquer de gros dégâts en agriculture, comme la mouche de la cerise (Rhagoletis cerasi), bien établie en Suisse (voir le communiqué de presse spécialisé du 3.6.2012).

Aux postes de douane, les inspecteurs du service phytosanitaire fédéral dépistent les dégâts de mouches des fruits sur les plantes et les fruits provenant de l'extérieur de l'Europe. Les échantillons suspects sont envoyés pour diagnostic au laboratoire d'Agroscope. En cas de confirmation, les plantes sont détruites.

Plus d'informations

Ceux qui tiendraient à ramener un souvenir végétal doivent s'informer avant leur voyage des dispositions légales en vigueur sur le site www.servicephyto.ch. Ils doivent également prendre conscience que de nombreuses plantes (plus de 25‘000 espèces en tout!) sont soumises aux directives de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES). Ces plantes protégées ne peuvent être introduites en Suisse qu'avec une autorisation du pays exportateur www.bvet.admin.ch ou www.cites.org (voir les détails ci-dessous).

Importation de végétaux: ce qu'il faut savoir

Les plantes ou parties de plantes, bulbes de fleurs, terre de jardin et terreau de rempotage en provenance de l'UE et destinés à l'usage personnel ne sont soumis à aucun règlement d'importation. A l'exception des plantes protégées!

Exception: l'importation de cotonéasters (Cotoneaster spp.) et de stranvésias (Photinia davidiana), plantes hôtes potentielles du feu bactérien, est interdite depuis tous les pays.

Les plantes, parties de plantes et bulbes de fleurs importés d'autres pays que ceux de l'UE sont soumis à un contrôle du service phytosanitaire ou sont interdits d'importation. Les espèces suivantes sont interdites:

  • pommier (Malus)
  • poirier (Pyrus)
  • orange amère (Poncirus)
  • chêne (Quercus)
  • sorbier d'Amérique, sorbier des oiseaux et alisier (Sorbus)
  • buisson ardent (Pyracantha)
  • pommes de terre et espèces similaires de la famille des Solanacées
  • châtaignes (Castanea)
  • kumquats (Fortunella)
  • néflier (Mespilus)
  • conifères (résineux)
  • cognassier (Cydonia)
  • vigne (Vitis)
  • roses
  • arbres fruitiers à noyau (abricotier, amandier, cerisier, pêcher, prunier et pruneautier) et toutes les espèces ornementales du genre Prunus
  • aubépine (Crataegus), tous les types et toutes les variétés
  • néflier du Japon (Eriobotrya)
  • cognassier ornemental ou cognassier du Japon (Chaenomeles)
  • agrumes (Citrus)

Les plantes soumises au contrôle doivent être accompagnées d'un certificat phytosanitaire. Toute personne désirant importer de telles plantes doit s'informer à temps avant l'importation auprès de l'Office fédéral de l'agriculture (www.servicephyto.ch).

Le certificat phytosanitaire doit faire l'objet d'une demande préalable dans le pays exportateur: les adresses des services compétents dans le monde entier sont répertoriées sur le site www.ippc.int

Les fleurs coupées jusqu'à 3 kg et les fruits et légumes (à l'exception des pommes de terre) jusqu'à 10 kg au total peuvent être importés sans contrôle phytosanitaire.

Les végétaux et les fruits sont soumis à la TVA.

Les plantes protégées provenant de n'importe quel pays doivent être accompagnées d'une autorisation de la CITES.

Lien :

Protection des plantes: www.servicephyto.ch > Protection phytosanitaire dans le domaine de l'agriculture et de l'horticulture productrice > Importation.

Douane: Importation de plantes par des particuliers (Formulaire 18.51) www.ezv.admin.ch/zollinfo_privat -> plantes & animaux -> plantes, plantes sous protection: www.bvet.admin.ch -> animaux et plantes sauvages/CITES -> importations de plantes vivantes

Auteur:

AGROSCOPE
Internet: http://www.agroscope.admin.ch/index.html?lang=fr


Les autorités fédérales de la Confédération suisse
info@bk.admin.ch | Informations juridiques
http://www.news.admin.ch/dokumentation/00002/00015/index.html?lang=fr