Recherche plein texte

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Restitution de pièces de monnaie antiques au gouvernement de Serbie

Berne, 27.05.2014 - Un lot d'environ 150 pièces de monnaie antiques datant de l'Empire romain a été remis à la Serbie. Il s’agit d’une restitution faisant suite à une importation illicite en Suisse par un ressortissant serbe en 2011. Cette restitution a été accompagnée par le Service spécialisé transfert international des biens culturels de l’Office fédéral de la culture (OFC).

La cérémonie officielle s’est tenue le 27 mai 2014 en présence de la Directrice de l’Office fédéral de la culture, Mme Isabelle Chassot et de l’Ambassadeur de Serbie en Suisse, Dr. Milan St. Protic, à qui les pièces de monnaie ont été remises. 

C'est en 2011 que le service de répression des fraudes douanières de Bâle a découvert ce cas de contrebande. Les pièces de monnaie, produit de fouilles illicites, ont été importées illégalement de Serbie et étaient destinées à la revente en Suisse sur une plate-forme de commerce en ligne. Il s'agit d'environ 150 pièces datant de l'Empire romain (du IIe au IVe siècle ap. J.-C.). La majorité est constituée de pièces en bronze du IVe siècle, mais certaines sont des antoniniens du IIIe siècle et des as du IIe siècle.

Cette restitution souligne la bonne coopération entre la Suisse et la Serbie, toutes deux signataires de la Convention de l'UNESCO de 1970, qui a trait au transfert de biens culturels et à la lutte contre le trafic illicite, et concrétise l'engagement commun des deux États pour la protection du patrimoine culturel.

La Confédération sauvegarde et protège le patrimoine culturel
Depuis l'entrée en vigueur de la loi fédérale sur le transfert international des biens culturels (LTBC) le 1er juin 2005, la Confédération entend contribuer à protéger le patrimoine culturel de l’humanité et prévenir le vol, le pillage ainsi que l’exportation et l’importation illicites des biens culturels.

Quiconque procède au transfert d'un objet culturel est tenu de s'assurer que celui-ci n'a pas été volé ou soustrait à son propriétaire contre la volonté de ce dernier, comme c'est le cas pour des fouilles illicites. En outre, les biens culturels doivent être déclarés à la douane en tant que tels et de manière détaillée.

L'entrée en vigueur de la LTBC a permis au Service spécialisé transfert international des biens culturels de l'OFC d'intervenir à ce jour dans plus d'une centaine de cas de déclarations d'importation de biens culturels incorrectes ou manquantes signalés par la douane suisse. Ces cas ont mené à la notification de 67 ordonnances pénales.

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site de l'OFC: www.bak.admin.ch/kgt.

Adresse pour l'envoi de questions:

M. Benno Widmer, Chef du service spécialisé transfert international des biens culturels, Office fédéral de la culture OFC, DFI, Tél.: +41 58 465 70 21, benno.widmer@bak.admin.ch

M. Dejan Ralevic, Premier Conseiller, Ambassade de la République de Serbie à Berne, Tél.: +41 31 352 49 96, politics@ambasadasrbije.ch

M. Patrick Gantenbein, Chargé de communication, 1er arrondissement des douanes de Bâle, ADF, DFF, Tél.: + 41 61 638 14 80, patrick.gantenbein@ezv.admin.ch

Auteur:

Office fédéral de la culture
Internet: http://www.bak.admin.ch


http://www.news.admin.ch/dokumentation/00002/00015/index.html?lang=fr