www.news.admin.ch

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début navigation principale

Fin navigation principale


Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Recul de 35 % de l’augmentation du nombre de ressortissants de l’UE-27/AELE

Berne-Wabern, 08.06.2010 - Fin avril 2010, la population résidante permanente de nationalité étrangère comptait 1 076 540 personnes provenant des 27 Etats membres de l’Union européenne (UE-27) et de l’Association européenne de libre-échange (AELE), soit 3,3 % de plus (+ 34 613 personnes) qu’un an auparavant. Durant la même période, le nombre de ressortissants de pays non membres de l’UE a augmenté de 0,4 %.

Ainsi, la progression de l'effectif de la population résidante permanente de nationalité étrangère en provenance de l'UE-27/AELE a été moins marquée que l'année précédente (+ 5,4 %, soit 53 514 personnes de plus). Ce recul de 35 % résulte principalement de la morosité conjoncturelle. En tout, 1 692 568 étrangers vivaient en Suisse à la fin avril 2010.

Le nombre des citoyens d'Etats non membres de l'UE/AELE s'est accru de 0,4 % (+ 2731 personnes). Cette évolution est le reflet de la politique du Conseil fédéral, la loi fédérale sur les étrangers (LEtr) ayant introduit un système d'admission selon lequel seules les personnes particulièrement qualifiées peuvent être recrutées dans ces pays.

Du 1er mai 2001 au 30 avril 2010, la plus forte croissance a été enregistrée par les ressortissants du Kosovo (+ 33 038), d'Allemagne (+ 14 470), du Portugal (+ 8131), de France (+ 4548) et de Grande-Bretagne (+ 2110). La hausse du nombre de ressortissants kosovars s'explique essentiellement par le fait que, depuis le 17 février 2008, le Kosovo est un Etat indépendant et que de nombreux Kosovars déjà établis en Suisse (ex ressortissants serbes) s'y sont fait enregistrer en tant que citoyens kosovars.

On constate, par contre, une diminution du nombre de ressortissants de la Serbie (‑ 36 810), de la Bosnie-et-Herzégovine (‑ 1644), du Sri Lanka (‑ 1388), de la Croatie (‑ 1166) et de l'Italie (‑ 1125). Cette baisse reflète la tendance observée ces dernières années.

La statistique des étrangers ci-jointe fournit davantage d'informations sur les derniers chiffres de la population résidante permanente de nationalité étrangère en Suisse.

Données démographiques de l'Office fédéral des migrations (ODM) et de l'Office fédéral de la statistique (OFS)

Les chiffres publiés par l'ODM concernant la population résidante permanente de nationalité étrangère s'appuient sur les données du Système d'information central sur la migration (SYMIC) et englobent tous les ressortissants étrangers - titulaires d'une autorisation de séjour, d'établissement ou de courte durée (plus de 12 mois) - séjournant en Suisse durant un an au moins. Ne sont pas compris dans la statistique des étrangers les personnes relevant du domaine de l'asile, de même que les fonctionnaires internationaux, les diplomates et leurs familles.

Pour sa part, l'OFS tient compte, dans sa statistique de la population, des fonctionnaires internationaux et des diplomates, ainsi que de leurs familles.

Adresse pour l'envoi de questions:

Michael Glauser, Office fédéral des migrations, tél. +41 31 325 93 50

Auteur:

Office fédéral des migrations
Internet: http://www.bfm.admin.ch/bfm/fr/home.html


Les autorités fédérales de la Confédération suisse
info@bk.admin.ch | Informations juridiques
http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr