www.news.admin.ch

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début navigation principale

Fin navigation principale


Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



SDRP : nouveaux porcs infectés dans une des exploitations touchées

Berne, 05.12.2012 - La semaine dernière, une infection de SDRP - syndrome dysgénésique et respiratoire du porc (SDRP) - a été constatée dans trois exploitations porcines de Suisse orientale. Les premiers résultats des analyses faisaient présumer que l’épizootie n’avait pas pu encore se propager. Les résultats des tests effectués sur d’autres porcs d’une des exploitations infectées sont positifs ce qui signifie que l’infection s’est propagée à d’autres porcs au sein de cette exploitation. Tous les animaux de cette exploitation sont en train d’être abattus. Les animaux des exploitations touchées vont à nouveau faire l’objet de prélèvements d’échantillons pour analyse.

Le syndrome dysgénésique et respiratoire du porc (SDRP) est une infection virale des porcs pouvant provoquer des troubles de la fertilité, des avortements, des mises bas de porcelets chétifs ainsi que des maladies des voies respiratoires. Il s'agit de l'une des maladies porcines les plus importantes et les plus répandues dans le monde. La maladie se transmet par les animaux infectés, par la semence et de la truie à ses porcelets par voie transplacentaire. Selon les termes de l'ordonnance sur les épizooties, le SDRP est classé dans la catégorie des épizooties à éradiquer. En cas de suspicion ou de constat d'épizootie, les exploitations sont placées sous séquestre et les importations sont interdites, afin d'empêcher la propagation de l'épizootie. Le virus n'est pas dangereux pour l'homme et la viande peut être consommée sans craintes.

Le virus du SDRP a été introduit en Suisse par l'importation de sperme de verrats infectés. Les 72 truies inséminées avec ce sperme positif ont été abattues immédiatement après connaissance de l'infection. Les analyses des échantillons de sang prélevés sur les truies abattues ont révélé une infection de SDRP dans 3 exploitations. Conformément aux dispositions de l'ordonnance sur les épizooties, ces exploitations sont considérées contaminées.

Les résultats des analyses du mercredi 5 décembre indiquent que dans une de ces exploitations l'infection s'est propagée à des truies qui n'avaient pas été inséminées. Raison pour laquelle tous les animaux de l'exploitation sont en train d'être abattus.

Les 26 élevages de porcs qui ont utilisé du sperme provenant du centre d'insémination allemand restent sous séquestre. Les analyses des échantillons prélevés sur les truies mères de ces exploitations et des exploitations de contact qui ont été approvisionnées en porcs par les exploitations d'élevage infectées sont en cours.

A l'heure actuelle, l'infection semble ne pas s'être propagée au-delà des exploitations sous séquestre. Les analyses des échantillons de sang provenant des exploitations infectées et des exploitations de contact sont intensifiées et se poursuivent. Les analyses sont effectuées à l'IVI (Institut de Virologie et d'Immunoprophylaxie) et se poursuivent jour et nuit. 

Vous trouverez des informations supplémentaires sur le SDRP sur le site internet de l'OVF www.ovf.admin.ch en tapant SDRP.

Adresse pour l'envoi de questions:

Nathalie Rochat, porte-parole de l’Office vétérinaire fédéral,
tél.: 031 324 04 42

Auteur:

Office vétérinaire fédéral (OVF) - dès 2013 au DFI
Internet: http://www.bvet.admin.ch
Recherche plein texte



Les autorités fédérales de la Confédération suisse
info@bk.admin.ch | Informations juridiques
http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr