www.news.admin.ch

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début navigation principale

Fin navigation principale


Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Alliance contre la pédocriminalité sur internet : Simonetta Sommaruga à Bruxelles pour une conférence des ministres

Berne, 05.12.2012 - Résolus à intensifier la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants sur internet, les États d’Europe ont lancé aujourd’hui à Bruxelles une alliance mondiale pour combattre cette forme de criminalité. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a participé à la conférence des ministres organisée à cette occasion. La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a souligné la volonté de la Suisse de combattre énergiquement la pédocriminalité sur internet et de renforcer la coopération internationale en la matière.

L'alliance mondiale contre les abus sexuels commis sur des enfants et diffusés via internet fixe des objectifs d'ordre tant politique qu'opérationnel, mais laisse les pays libres de décider de la manière dont ils entendent les atteindre. Simonetta Sommaruga a rappelé à Bruxelles que la lutte contre la mise à disposition et la diffusion sur internet de pornographie enfantine est un objectif majeur de la Suisse. Ce crime ne doit pas être banalisé, a déclaré la ministre de la justice, ajoutant que des méthodes d'investigation efficaces et le concours d'une population sensibilisée sont indispensables pour mettre au jour les cas de pédocriminalité. Le travail qu'effectue le Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet (SCOCI) avec les fournisseurs de services internet et les autorités cantonales de poursuite pénale et la coopération entre États revêtent, pour Mme Sommaruga, une importance primordiale.

L'alliance mondiale qui a été lancée aujourd'hui trouve son origine dans l'action du groupe de travail de l'Union européenne (UE) et des États-Unis sur la cybersécurité et la cybercriminalité, qui a défini la lutte contre l'exploitation des enfants sur internet comme étant une priorité essentielle. Le 21 juin 2012, les ministres de la justice et des affaires intérieures de l'UE et des États-Unis ont appelé les gouvernements du monde entier à prendre part à la formation d'une alliance mondiale pour lutter contre les abus sexuels visant des enfants et diffusés via internet. La Suisse a fait part en septembre 2012 de son intention de participer à cette initiative, qui vise à mieux identifier et aider les victimes de la pédocriminalité et à poursuivre avec fermeté les auteurs de tels actes.

Auteur:

Secrétariat général DFJP
Internet: http://www.dfjp.admin.ch
Recherche plein texte



Les autorités fédérales de la Confédération suisse
info@bk.admin.ch | Informations juridiques
http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr