www.news.admin.ch

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début navigation principale

Fin navigation principale


Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Sherlock Holmes au pays des fruits et légumes

Changins, 11.12.2012 - Agroscope assainit et diffuse des variétés de plantes, anciennes ou plus modernes, confiées par des institutions publiques et privées: un travail essentiel pour sauvegarder la biodiversité. Mais, pour cela, l’identité de ces variétés doit être assurée afin d’éviter les nombreux doublons ou les mélanges dus à des importations d’origine douteuse, comme il arrive parfois. Les chercheurs d’Agroscope mettent au point des outils qui permettent de reconnaître chacune des variétés de plantes cultivées par leur empreinte génétique.

Chaque plante joue sa partition au conservatoire

Le conservatoire in vitro d'Agroscope est chargé de maintenir à disposition les variétés de consommation courante en Suisse (une trentaine de variétés de pommes de terre par exemple), mais aussi plus de 500 variétés de plantes, anciennes ou modernes, de différentes espèces maraîchères, de plantes ornementales, médicinales et aromatiques, d'essences forestières, d'arboriculture fruitière, de petits fruits, ou encore de vigne. Ces variétés lui sont confiées généralement par des institutions de protection de la biodiversité, mais aussi par des producteurs et sélectionneurs privés. Le conservatoire a également pour tâche de fournir, sur demande, du matériel initial sain pour la multiplication avant la production à large échelle. Afin d'assurer la traçabilité de ce matériel végétal, un suivi par identification moléculaire est mis en place pour protéger le consommateur.

La solution: l'empreinte génétique

Pour distinguer une variété, ancienne ou moderne, Agroscope met au point des outils permettant de caractériser chaque accession par son profil génétique: ainsi, toute plante qui entre dans le conservatoire doit livrer son empreinte génétique (ADN). En comparant ces profils entre eux, les fausses appellations, les mélanges de variétés ou les doublons sont rapidement débusqués. Parmi les anciennes variétés, les doublons ont causé de grandes surprises: une partie de ces variétés génétiquement identiques n'avaient jamais été cultivées côte-à-côte dans des conditions semblables. Certaines par exemple n'ont été cultivées qu'en altitude, d'autres seulement en plaine, tandis que d'autres encore ont vu leur morphologie légèrement modifiée par la présence de virus. Il s'est avéré qu'une même variété a pu être cultivée dans plusieurs cantons ou plusieurs vallées sous des noms différents et vendue comme telle aux consommateurs. Il est donc important de rétablir l'identité génétique de chacune d'elle en mettant au point des marqueurs moléculaires utilisables à la fois dans les banques de données nationales et européennes, notamment grâce aux échanges intenses qu'entretiennent les chercheurs d'Agroscope avec leurs partenaires internationaux.

A l'heure actuelle, des profils génétiques sont disponibles pour la pomme de terre, les petits fruits (framboises, mûres et fraises), l'armoise (dont on tire un médicament contre la malaria), les artichauts et cardons et, plus récemment, pour la vigne. De nouveaux outils sont en cours d'élaboration pour identifier de façon fiable - et incontestable - la majorité des accessions du conservatoire, que celles-ci servent à notre alimentation, à la sauvegarde de la biodiversité ou à notre santé.

 

Qu'est-ce qu'un conservatoire ?

Un conservatoire sert à mettre à disposition et à produire du matériel de multiplication sain, de variété identifiée et reconnue. Les cultures de plantes de conservatoire sont à la base d'une agriculture suisse performante.

Auteur:

AGROSCOPE
Internet: http://www.agroscope.admin.ch/index.html?lang=fr
Recherche plein texte



Les autorités fédérales de la Confédération suisse
info@bk.admin.ch | Informations juridiques
http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr