www.news.admin.ch

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début navigation principale

Fin navigation principale


Début secteur de contenu

Début navigateur

  • Accueil
    • > Sécurité et qualité...

Fin navigateur



Sécurité et qualité assurées dans les aliments pour animaux commercialisés en Suisse

Posieux, 21.02.2013 - La station de recherche Agroscope est mandatée pour contrôler les aliments pour animaux de rente et de compagnie (petfood) commercialisés en Suisse. Elle représente ainsi le premier maillon de la sécurité dans la chaîne alimentaire. Durant l'année écoulée, Agroscope a prélevé et analysé 1'311 échantillons. La proportion d'aliments pour animaux de rente non conformes a diminué par rapport à l'année précédente et la situation a continué à s'améliorer en ce qui concerne le petfood.

Dans le cadre de son activité de contrôle officiel des aliments pour animaux, Agroscope a prélevé en 2012 1’156 échantillons d’aliments pour animaux de rente et 155 échantillons d'aliments pour animaux de compagnie. Des inspections ont été conduites dans plus de 240 entreprises de production ou de commercialisation.

Nette amélioration des aliments pour animaux de rente
Près de 80% des aliments pour animaux de rente contrôlés n'ont donné lieu à aucune contestation, ce qui représente une nette amélioration d'environ 25 points de pourcentage. Deux raisons principales sont à l'origine de cette situation: en 2012, Agroscope a mené diverses campagnes spécifiques pour lesquelles les échantillons étaient conformes. De plus, avec l'entrée en vigueur des ordonnances sur les aliments pour animaux et sur le Livre des aliments pour animaux révisées, les tolérances officielles ont été élargies pour plusieurs paramètres sans conséquence négative sur la sécurité des produits.

La proportion d’échantillons présentant de légères non-conformités (étiquetage incomplet, teneurs s’écartant légèrement des valeurs déclarées) a également diminué de plus de dix points de pourcentage pour atteindre 13.2%, tandis que celle d'échantillons non conformes (contestations avec conséquence financière) a baissé de deux tiers pour atteindre 7.0%.

Cette amélioration des résultats représente une suite très réjouissante après le changement de tendance observé l'année dernière. Les contestations sont essentiellement dues à des teneurs en additifs ou en éléments nutritifs outrepassant les tolérances officielles ou à des erreurs de déclaration inacceptables.

En matière de sécurité, Agroscope a fait analyser différents paramètres pertinents tels que les dioxines et les PCB ainsi que d'autres substances indésirables telles que les antibiotiques, les métaux lourds, les salmonelles, les contaminations croisées par des coccidiostatiques, les pesticides et les mycotoxines. A l'exception d'un cas de contamination croisée par des coccidiostatiques, tous les résultats de ces nombreuses analyses se sont révélés négatifs. La santé des animaux et des humains n'a jamais été mise en danger et on peut dès lors affirmer qu'en Suisse, la sécurité des aliments pour animaux est garantie.

Campagnes ciblées
Agroscope effectue chaque année des campagnes ciblées afin de contrôler de manière spécifique certains paramètres ou certains types d'entreprises. En 2012, une campagne ciblée a porté sur l'ergot et les alcaloïdes de l'ergot. Les résultats ont démontré que ces substances ne représentent aucun danger. Dans le cadre d'une autre campagne, les installations de séchage ont été inspectées de manière approfondie. Il est réjouissant de constater que cette campagne n'a donné lieu qu'à une contestation due à une teneur en cendres différente de la déclaration.

Contrôle des importations
Une attention particulière a aussi été portée aux aliments pour animaux importés en 2012. Des échantillons ont été prélevés aussi bien dans les entreprises qu'aux postes de douane lors des importations. Ainsi, 92 échantillons d'aliments composés ont été prélevés lors de leur passage à la frontière et 193 autres dans diverses entreprises indigènes. Pour ces aliments-là aussi, on observe une amélioration de la situation.

La proportion des aliments avec légères non-conformités a diminué de plus de sept points de pourcentage pour atteindre 15.3% et la proportion d'aliments non conformes a diminué de plus de quatorze points pour atteindre 8.3%. Comme pour les aliments indigènes, les contestations sont essentiellement dues à des teneurs en additifs et en éléments nutritifs outrepassant les tolérances légales ou à des erreurs de déclaration inacceptables. Agroscope a dû toutefois prendre des mesures immédiates dans quatre cas et exiger la destruction ou le renvoi de la marchandise. Les raisons étaient la présence non conforme de pesticides, d'organismes génétiquement modifiés, de dioxines et de métaux lourds.

Changement de tendance dans le domaine des aliments pour animaux de compagnie?
Sur les 155 échantillons prélevés auprès des producteurs et commerçants d'aliments pour animaux de compagnie, 44.5% présentaient de légères non-conformités, ce qui représente une augmentation de 13.5 points de pourcentage. Les contestations ont surtout porté, dans 34.2% des cas, sur des teneurs ne correspondant pas aux déclarations.

Deux échantillons ont fait l'objet de contestations avec conséquence financière importante. Sur l'un d'eux, on a constaté plusieurs teneurs outrepassant les tolérances officielles, des récidives de déclaration non conforme ainsi que des allégations thérapeutiques. Sur l'autre, la cause de la contestation était une teneur en OGM non déclarée (voir ci-dessous).

Les résultats à venir nous démontreront si l'on peut déjà parler d'un changement de tendance pour ces aliments. On peut toutefois remarquer que le nombre d'échantillons n'ayant donné lieu à aucune contestation a augmenté, comme au cours des années précédentes.

OGM sous surveillance
Sur les 1’156 échantillons d’aliments pour animaux de rente prélevés, 229 aliments composés et 96 matières premières ont été examinés quant à la présence d’organismes génétiquement modifiés (OGM). Un aliment composé a été déclaré comme non conforme, car il contenait plus de 0.9% d'OGM sans que cela ne soit déclaré. En ce qui concerne le petfood, un des 14 échantillons analysés a été contesté pour la même raison.

Agroscope se compose des stations de recherche Agroscope Changins-Wädenswil ACW, Agroscope Liebefeld-Posieux ALP-Haras et Agroscope Reckenholz-Tänikon ART et constitue le centre de compétences de la Confédération en matière de recherche agronomique. A partir de 2013, les trois stations de recherche actuelles seront réorganisées pour ne former plus qu’une seule station de recherche Agroscope sous la direction de Michael Gysi. Les activités de recherche continueront à être effectuées sur les différents sites.

Auteur:

AGROSCOPE
Internet: http://www.agroscope.admin.ch/index.html?lang=fr
Recherche plein texte



Les autorités fédérales de la Confédération suisse
info@bk.admin.ch | Informations juridiques
http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr