www.news.admin.ch

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début navigation principale

Fin navigation principale


Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Cas de tuberculose bovine dans les cantons de Fribourg et de Vaud

Berne, 22.03.2013 - Suite à la découverte d’un premier cas de tuberculose bovine dans le canton de Fribourg au début du mois de mars, l’enquête épidémiologique a mis en évidence de nouveaux cas bovins dans le foyer fribourgeois déjà touché et sous séquestre. Un autre bovin, provenant de cette exploitation a par ailleurs été confirmé positif dans le canton de Vaud. Un important dispositif vétérinaire et médical de surveillance a été mis en place afin de prendre rapidement les mesures pour éradiquer cette maladie infectieuse.

C’est lors de son abattage le 4 mars dernier qu’une vache du canton de Fribourg a présenté des lésions typiques de tuberculose. Dès que le diagnostic a été confirmé par le laboratoire national de référence, toutes les mesures nécessaires ont été immédiatement prises pour lutter contre cette épizootie qui peut être transmise à l’homme. Le Service cantonal fribourgeois de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires a alors prononcé un séquestre sur l’ensemble du troupeau touché de même qu’une interdiction de livrer le lait. Chaque animal du troupeau a été testé et ceux qui sont positifs seront mis à mort. 

Un bovin confirmé dans le canton de Vaud

L’analyse des déplacements des animaux entre les exploitations a permis de trouver d’autres exploitations de contact situées dans les cantons de Vaud, Valais et Saint-Gall. Celles-ci ont immédiatement été mises sous séquestre et des interdictions de livraison du lait prononcées. Une vache en provenance du foyer fribourgeois a ainsi été diagnostiquée positive dans le canton de Vaud.  En fonction de l’enquête épidémiologique, toujours en cours, et des premiers résultats obtenus, il est possible que d’autres exploitations soient touchées. Les services vétérinaires cantonaux appliquent les mesures nécessaires, effectuent les analyses sur le terrain et réalisent l’enquête épidémiologique en coordination avec l’Office vétérinaire fédéral.  

Longue incubation

La tuberculose est difficile à reconnaître chez la vache, car la maladie se développe lentement avec des symptômes peu spécifiques. Une suspicion clinique peut être confirmée par un test de la peau. Le contrôle le plus efficace reste le contrôle des viandes, à l’abattoir. La source de la tuberculose bovine peut provenir soit d’autres animaux soit de personnes. La Suisse est reconnue indemne au niveau du cheptel de rente depuis 1960. Les pays limitrophes – France, Allemagne, Autriche – connaissent actuellement une recrudescence des cas de tuberculose dans les troupeaux d’animaux de rente et d’animaux sauvages, en particulier les cervidés.

L’homme peut s’infecter en consommant du lait cru ou par contact direct avec un animal infecté mais le risque est faible.

D’autres informations suivront dès que les prochains résultats seront connus.

Adresse pour l'envoi de questions:

Nathalie Rochat, Porte-parole OVF
+41 31 324 04 42, nathalie.rochat@bvet.admin.ch

Sabina Helfer, Porte-parole OFSP
+41 31 322 95 05
media@bag.admin.ch

Auteur:

Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires
Internet: http://www.blv.admin.ch
Recherche plein texte



Les autorités fédérales de la Confédération suisse
info@bk.admin.ch | Informations juridiques
http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr