www.news.admin.ch

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début navigation principale

Fin navigation principale


Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Fin de la réunion des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20

Berne, 19.04.2013 - La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a participé à la réunion des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20, qui s’est tenue les 18 et 19 avril 2013 à Washington. Elle était accompagnée de Thomas Jordan, président de la Banque nationale suisse. Les discussions ont principalement porté sur les perspectives de l’économie mondiale, la réforme de l’architecture financière internationale et les progrès réalisés en matière de réglementation des marchés financiers. Le G20 a également pris connaissance d’un rapport du Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales.

Parmi les grands thèmes à l'ordre du jour figuraient les perspectives conjoncturelles mondiales et les risques sur les marchés financiers. Les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales ont constaté que l'économie mondiale poursuivait son ralentissement et que le taux de chômage était trop élevé dans bon nombre de pays du G20. Alors que les pays émergents affichent des taux de croissance relativement solides et que l'activité du secteur privé reprend aux Etats-Unis, la zone euro fait face à une baisse de la croissance.

Dans ce contexte, les pays du G20 exigent que la zone euro renforce les bases de la croissance économique, de même que les fondations de l'Union monétaire. Ils estiment aussi que les pays industrialisés, notamment le Japon et les Etats-Unis, doivent développer à moyen terme des stratégies crédibles en matière de consolidation budgétaire. Du point de vue de la Suisse, ces exigences méritent d'être saluées.

Les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 ont également discuté de la réforme de l'architecture financière internationale. Ils ont invité tous les pays à ratifier la réforme de la gouvernance du Fonds monétaire international (FMI), déjà décidée en 2010. Ils se sont aussi engagés à achever l'examen en cours des quotes-parts du FMI et de leur mode de calcul d'ici à 2014. Pour la Suisse, il est décisif que les discussions à ce sujet aient lieu au sein des organes de décision du FMI prévus à cet effet.

Les participants ont également examiné la question du financement des investissements et ses conséquences sur la croissance ainsi que, en se fondant sur le rapport du Conseil de stabilité financière, les progrès réalisés en matière de réglementation des marchés financiers. A ce sujet, la Suisse a souligné l'importance de la dotation en capital des banques, notamment pour les établissements ayant une importance systémique, ainsi que la nécessité d'une introduction rapide et complète du dispositif de Bâle III.

Enfin, le G20 a pris connaissance du rapport d'étape du Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales. La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a confirmé l'engagement de la Suisse vis-à-vis des standards internationaux en vigueur. Elle a indiqué que le Conseil fédéral avait déjà entrepris de résoudre les problèmes soulevés par le Forum mondial. Elle a également souligné que les standards reconnus au niveau international devaient être respectés et mis en œuvre par tous les Etats. Elle a notamment mentionné les ayants droit économiques des trusts anglo-saxons, dont l'identification doit être améliorée dans bon nombre de pays.

Invitée par la présidence russe du G20, la Suisse prend part en 2013 aux réunions des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20. Cela inclut la participation à des groupes de travail et à des rencontres de hauts fonctionnaires.

Adresse pour l'envoi de questions:

Brigitte Hauser-Süess, responsable de la communication du DFF
+41 79 292 08 77, brigitte.hauser-sueess@gs-efd.admin.ch

Auteur:

Département fédéral des finances
Internet: http://www.dff.admin.ch
Recherche plein texte



Les autorités fédérales de la Confédération suisse
info@bk.admin.ch | Informations juridiques
http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr